Audiovisuel : La mise au point de Zemmour sur l'affaire Taubira

Publié le par La vérité depitée

Ce vendredi à 22 h 20, c'est la dernière émission de la saison pour Zemmour et Naulleau, le talk-show animé par les deux affreux du PAF. Roselyne Bachelot, Louis Alliot et Jean d'Ormesson, les invités de cette dernière, ont dû patienter et laisser au polémiste l'occasion de répondre à son tour aux questions de son compère sur l'"affaire Taubira" qui a alimenté la chronique toute la semaine.

 

Rappel des faits : mercredi 23 mai, Éric Zemmour déclare dans sa chronique matinale sur RTL : "En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais." Une phrase qui déclenche l'ire du Mrap et de SOS Racisme. Le 26 mai, L'Express.fr annonce même que la station de radio se sépare de son chroniqueur. En réalité, RTL précise que celui-ci sera à l'antenne jusqu'à la fin de la saison. Après... Dans la foulée, le 28, Zemmour dénonce les "Torquemada du café du commerce", "professionnels de l'indignation tarifée" tandis que son avocat décide d'attaquer L'Express.fr pour "diffusion de rumeurs malveillantes".

 

"Chacun son laxisme"

 

Sur le plateau de Paris Première, Naulleau, en toute camaraderie, se dit non du côté des "choqués", mais des "surpris". Éric Zemmour défend son papier, "un papier de journaliste", dit-il : devant les deux priorités choisies par la nouvelle ministre de la Justice - supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs multirécidivistes et rétablir la loi contre le harcèlement sexuel -, il a répondu à un "réflexe idéologique : il n'y a pas d'un côté les laxistes et les répressifs, mais chacun choisit son laxisme". Il admet qu'il minimise peut-être la notion de harcèlement sexuel, mais maintient qu'il pense que ces problèmes devraient "se régler dans une société civilisée, pas devant les tribunaux. Surtout s'insurge contre le "procès en sorcellerie" qui lui a été fait. "On a dit que j'attaquais Mme Taubira parce qu'elle était noire. Faut arrêter, c'est du délire ! Si l'on ne peut plus contester Mme Taubira parce qu'elle est noire, il faut le dire."

 

En toute fin d'émission, Naulleau a annoncé le retour du tandem sur les antennes du groupe M6 à la rentrée. On n'a pas fini d'entendre parler d'Éric Zemmour.

 

Source : lepoint.fr

 

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article