Histoire : Quelques vérités sur Mitterrand

Publié le par La vérité depitée

28-05_francois-mitterrand-1991-630x420_scalewidth_630.jpg

 

- Il a "demandé" et obtenu le changement de l'itinéraire du T.G.V. dans la Drôme, afin de protéger la maison à Marsanne, de son ami Henri Michel, le Château La Borie, dont un des actionnaires était Roger Hanin, ainsi que des truffières appartenant à Mme Mitterrand du côté de Suze-la-Rousse.

Ce changement a fait passer le T.G.V. au-dessus du Rhône et a coûté au contribuable la bagatelle de 5 milliards de francs liés aux nouveaux ouvrages d'art (la valeur finale devait probablement faire au moins 50% de plus que la facture initiale). Mariette Cuvelier, qui a mené la révolte antidéplacement du T.G.V., connaît toute cette histoire.

 

- Faux évadé des camps Allemands, Mitterrand a été Membre de la Cagoule en 1935 (anticommuniste, antisémite et antirépublicain). Ce mouvement est de tendance fasciste.

 

- Sous-secrétaire d'État aux anciens combattants en 1942, il a été décoré de la Francisque (L’ordre de la Francisque gallique est une décoration qui fut attribuée par le Régime de Vichy, en tant que marque spéciale d’estime du maréchal Pétain) par le gouvernement de Vichy du Maréchal Pétain en 1943. A savoir : c'était comme la légion d'honneur actuellement. Il fallait la demander et se faire parrainer. Il en fut le récipiendaire numéro 2202. Donc cela implique tout de même une certaine volonté.

 

- Il était Ministre de l'Intérieur et a fait envoyer le Contingent en Algérie.

 

- Il était garde des sceaux pendant la Bataille d'Alger. C'est lui qui a organisé les bandes de barbouzes qu'il reniera plus tard.

 

- Il a organisé un faux attentat rue de l'Observatoire à Paris pour focaliser les regards de la presse sur lui.

 

- Il a fait financer le PS par des pratiques frauduleuses (affaire Urba Graco, Carrefour du Développement et autres).

 

- Il a appris qu'il avait un cancer (de la prostate métastasé aux vertèbres lombaires) quelques semaines avant les élections présidentielles de 1981 et n'a rien dit. Au contraire, il a affirmé dans son discours d’investiture être en parfaite santé et qu’il ferait connaître régulièrement aux Français son bulletin de santé.

 

- Il a obligé son médecin personnel à publier durant 14 ans des certificats sur son état de santé totalement faux et mensongers.

 

- Il a fait entrer les communistes à son gouvernement.

 

- Il a fait nationaliser les banques et les industries françaises, obligeant la France à dévaluer sa monnaie 3 fois de suite en quelques mois.

 

- Il a triplé le nombre des chômeurs en France : moins d'un million en mai 1981, trois millions dès 1983.

 

- Il a protégé un ancien collaborateur des nazis, son ami René Bousquet.

 

- Il a protégé Bernard Tapie et l'a élevé au rang de ministre.

 

- Il entretenait sa maitresse et sa fille adultérine cachées dans un appartement parisien appartenant à l'État et les week-ends dans les palais de la République, aux frais de celle-ci.

 

- La presse et les politiques critiquent Sarkozy qui a été une seule fois au Fouquet's ... Alors que Mitterrand avait une table expressément réservée (la table 83) tous les jours.

 

- Il se rendait chaque Noël sur les bords du Nil aux frais de l'Etat et emmenait avec lui une soixantaine de personnes lors de ses déplacements. Il descendait tous les ans à l’Old Cataract (un Hôtel somptueux) sur le Nil avec "sa petite famille", dont Françoise Sagan …

 

- Il a augmenté la dette de la France de plus de 250 % durant sa mandature.

 

- Il a fait racheter l’entreprise de son ami Roger-Patrice PELAT (déjà largement mouillé de recel de délit d’initié dans l’affaire Péchiney-Triangle), la société « Vibrachoc » par une société d’État pour 5 fois sa valeur.

 

- Il a couvert ses sbires policiers qui ont inventé une histoire de terroristes à Vincennes.

 

- Il a totalement délaissé un de ses fidèles proches, François de Grossouvre, qui s’est finalement suicider à l’Élisée. Des proches du pouvoir ont soutenu que François de Grossouvre était dépressif, ne supportant pas le fait de vieillir et vivant mal sa progressive mise à l'écart. L'enquête judiciaire, écourtée conclut au suicide malgré des indices troublants : le rapport d'autopsie précise que le corps présentait « une luxation avant de l'épaule gauche et une ecchymose à la face », alors que le corps de François de Grossouvre a été retrouvé assis dans son fauteuil.

 

- Il a affirmé qu'il ne savait rien sur la destruction à l'explosif d'un bateau de Greenpeace en Nouvelle Zélande, pourtant organisé par les services secrets français et sur son ordre.

 

- Il a mis sur écoute sans justification plus de 150 français, dont Carole Bouquet et Jean Hedern-hallier. Il a affirmé à la Télévision qu'il n'a jamais commis ce forfait. Le capitaine de gendarmerie qui branchait "les fils" s'est lui aussi "suicidé".

 

- Il a fait nommer un de ses fils dans un poste de conseiller en Afrique, rôle qu'il n'a jamais exercé.

 

- Il a laissé tomber son ex-Premier Ministre Pierre Bérégovoy qui s'est "suicidé" un dimanche après-midi avec l'arme de son garde du corps.

 

- La retraite à 60 ans a été une catastrophe économique.

 

- Les 35 heures, encore un délire de démagogue, pensé par DSK et appliqué par Martine Aubry.

 

 

Source : https://www.facebook.com/pages/NON-AU-PS/210687468999608?sk=photos#!/pages/La-Gauche-Ma-Tuer/192672454095323

 

 

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 30/08/2012 20:13

sans oublier les ventes de machettes pendent le genocyde Rwandais.
Un president au grand coeur quoi !!