Politique : Hollande et le gouvernement Ayrault en détail

Publié le par La vérité depitée

François Hollande - Président de la République :
 
Franc-Maçon du Grand Orient de France, il prône l’intégration de la « laïcité » dans la Constitution.
Millionnaire, il déclare une fortune d’1,17 Million d’euros. Il indique en fin de déclaration qu’il ne mentionne pas la nue-propriété des biens immobiliers de Cannes parce qu’en matière d’ISF, ces biens entrent dans le patrimoine de l’usufruitier. Or, selon la loi organique applicable, la déclaration de patrimoine ne se fait pas selon la déclaration ISF mais selon ce qui est prévu en matière de droits de mutation à titre gratuit, lesquels n’exonèrent pas le nu-propriétaire… Au contraire, le décret de 1996 stipule clairement que même les biens exonérés d’ISF doivent être déclarés. Les sanctions prévues en cas de fausse déclaration, sont la nullité de la candidature voire la privation des droits civiques …
Membre du club Le Siècle.
Sioniste, il participe à plusieurs reprises aux diners du CRIF, qui salue sa victoire. Il est également membre de la fondation atlantiste French-American Foundation.
• En 2005, il fit campagne pour le « Oui » au référendum visant à ratifier le Traité Constitutionnel Européen.
• Lors du vote de 2008 concernant la réforme constitutionnelle permettant la ratification du traité de Lisbonne, il s’est abstenu.
• Lors du vote concernant le Mécanisme Européen de Stabilité, il s’est également abstenu.
• Il est élu Président de la République avec moins de 40% des suffrages exprimés.
 
Jean-Marc Ayrault - Premier Ministre : 
 
• Notable du PS depuis près de 4 décennies.
• Lors du vote pour la réforme constitutionnelle de 2008, pour la ratification du Traité de Lisbonne, il s’abstient.
• Lors du vote parlementaire sur le Mécanisme Européen de Stabilité (qui brade une nouvelle fois un pan de la souveraineté Française aux instances européistes), il s’abstient comme la plupart des parlementaires socialistes dont il dirige le groupe, permettant ainsi l’adoption du MES à la majorité absolue.
• Est mandaté durant la campagne par François Hollande pour traiter la question du vote juif et récupérer les voix, et surtout le soutien, de la communauté.
En 1997, il est condamné à 6 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour une affaire de favoritisme dans l’attribution d’un marché public, et a depuis 2007 obtenu une « réhabilitation » « exposant quiconque évoquant ces faits à des poursuites ». Il est le premier Premier Ministre à être nommé avec une condamnation à 6 mois de prison.
• En 2008, maire de Nantes, il fait voter une subvention de 400 000€ destinée à la rénovation et à l’agrandissement du local servant aux « réunions » de 7 loges maçonniques (face aux critiques de l’opposition, il dû finalement abandonner le projet).
• La grande ville de Nantes est la ville la plus endettée par habitant de France.
• A 62 ans, il devrait être à la retraite, comme il le préconise pour les autres.
Son seul diplôme : professeur d’allemand
• Mitterrand, Mauroy, Fabius, Rocard, Bérégovoy ou Jospin n’en n’ont pas voulu : il n’a jamais occupé un poste d’Etat.
• Député socialiste, il a demandé 100 fois la démission de ministres de droite.
 
Manuel Valls - Ministre de l’Intérieur :
 
A propos de François Hollande : « Les vieilles idées des années 70 - les 35 heures, la retraite à 60 ans - ce n’est plus possible ! Notre réponse ne peut pas être la dépense publique. Je suis favorable à une règle d’or ».
 
• Né à Barcelone en 1962. Il n’a acquis la nationalité française que par naturalisation en 1982.
• Ami avec Alain Bauer (parrain de l’un de ses fils), Grand Maître du Grand Orient de France de 2000 à 2003.
• Le 4 Février 2008, il vote pour la réforme de la Constitution permettant la ratification du Traité de Lisbonne.
• Se définit comme « blairiste » et « clintonien ».
• Favorable à l’instauration de la TVA Sociale ; favorable à l’allongement de la durée de cotisation pour le droit à une retraite à taux plein ; favorable à l’alignement des régimes spéciaux de retraites avec le régime général.
• En 2010, il se déclare favorable au contrôle par la Commission Européenne des budgets nationaux.
• Participe aux réunions du Groupe Bilderberg.
Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France.
Il se prétend « lié de manière éternelle à Israël », et s’est opposé à la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU. Intervenant au CRIF, notamment lors du « congrès des amis d’Israël en France » de 2012.
• Membre du club Le Siècle.
 
 
Pierre Moscovici - Ministre de l’Economie :
 
« Hollande, c’est le premier secrétaire qui a tout raté ».
 
• Ses parents étaient des psychanalystes communistes.
• Soutien historique de Dominique Strauss-Kahn.
• Lors du vote pour la réforme constitutionnelle de 2008, pour la ratification du Traité de Lisbonne, il s’abstient.
• Directeur de campagne de François Hollande durant la campagne de 2012, il est Vice-Président du Cercle de l’Industrie (Lobby patronal européen, en lien avec le MEDEF), dont Strauss-Kahn fut également Vice-Président et initiateur avec Raymond H. Lévy (PDG de Renault), et Maurice Lévy (président du directoire de Publicis, participant aux réunions du Groupe Bilderberg). Les principales entreprises représentées au sein de ce lobby sont celles du CAC40.
• Participe à la rencontre entre Manuel Valls, François Hollande et Richard Prasquier, président du CRIF, lors d’une entrevue où Hollande s’engagea à « combattre fermement l’antisémitisme et l’antisionisme ».
Membre du club Le Siècle et membre de la French-American Foundation (fondation atlantiste).
• Il est le premier « ministre de Bercy » a etre nommé avec une condamnation. En décembre 2001, il fut condamné pour atteinte au droit à l'image à une amende de 1 220 euros. Il avait, lors de la campagne pour les municipales dans sa ville de Montbéliard, utilisé l’image d’un employé municipal sur une brochure de campagne sans son accord.
Il n’a jamais étudié ou exercé dans un poste de la finance. Il n’a jamais travaillé dans une PME.
• Il a gouverné 5 ans avec Lionel Jospin : les 35h, l’Euro …
• Il n’a jamais eu un poste de terrain (comme maire ou élu).
 
Laurent Fabius - Ministre des Affaires Etrangères :
 
• Opère le « tournant de la rigueur » au début des années 80 en tant que 1er Ministre de Mitterrand, entrainant la rupture des communistes avec le PS.
Il est mis en cause à cette époque dans l’affaire tragique du Rainbow Warrior, bateau de Greenpeace dynamité par des agents de la DGSE.
Également mis en cause dans la sinistre affaire du sang contaminé, au cours de laquelle des poches de transfusion sanguine ont été contaminées par le virus du sida, faute de mesures préventives.
• Il est ministre sous Jospin lors du passage à l’euro et de la création d’Areva.
• Lors du Congrès de Versailles de 2008 concernant la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne, il ne prend pas part au vote.
• Lors du vote concernant le Mécanisme Européen de Stabilité, il s’abstient comme les autres parlementaires socialistes, permettant l’adoption du MES à la majorité absolue.
• Au début de l’année 2012, il se rend en Israël où il rencontre le Président Shimon Peres et le Ministre de la Défense Ehud Barak.
Il participe aux dîners organisés par le club Le Siècle et est membre de celui-ci.
• Il participe aux réunions du Groupe Bilderberg. Il prend part aux diners du CRIF.
• Il participe à des réunions maçonniques, son appartenance à la Franc-Maçonnerie n’est pas officielle mais évidente.
 
Christiane Taubira - Garde des secaux, ministre de la Justice :
   
     
 
Depuis 10 ans, elle dispose d’un 4 pièces de 80 m2 pour à peine plus de 900 euros par mois. Il est vrai qu’elle ne touche, en net, qu’un peu plus de 12 000 euros par mois.
• En 2009, elle se disait proche de la Franc-maçonnerie pour qui elle à une totale obédience.
• Elle est aussi Signataire de la pétition en faveur des mamans voilées.
• Auteur d’un livre où elle accuse la France de crimes contre l’humanité pour esclavage.  
En septembre 2004, elle est condamnée par le conseil des prud'hommes de Paris pour "licenciement injustifié" et "rupture de CDD abusive". Alors députée de Guyane, elle avait été attaquée par son attachée parlementaire entre octobre 2002 et avril 2003. Ses deux CDD avaient été requalifiés en CDI. Elle avait dû verser 5 300 euros à son ex-attachée parlementaire.
Eric Zemmour a été viré de RTL pour l’avoir critiquer. Serait-elle intouchable du fait de sa couleur de peau ?
 
Cécile Duflot - Ministre de l’Egalité des territoires et du Logement :
 
     
• Signataire de la pétition en faveur des mamans voilées.
• Son compagnon Xavier Cantat (le frère de l’assassin Bertrand Cantat) a déclaré : « Je me fiche pas mal de la France. La France est un hasard historique (…) je ne me sens pas plus Français que Sénégalais ».
• En janvier 2010, Cécile Duflot prend le train pour aller au sommet de Copenhague sur le climat. Elle se vante devant les caméras qui l’accompagnent : « Vous ne me verrez jamais dans un avion lorsqu'il m'est possible de prendre le train. » Un voyage de 15 heures bon pour la planète. Problème, pour le voyage retour elle avait décidé de prendre l’avion, sans caméra cette fois-ci. En effet, la nouvelle ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, devait parler au journal de 13h de France 2 le même jour. Elle avait donc préféré l’avion alors qu’un train partant le matin de Copenhague l’aurait déposée le soir à Paris. Entre écologie et présence médiatique, il faut parfois choisir...
 
Michel Sapin - Ministre du Travail :
 
Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France.
• Durant la campagne de François Hollande, il est chargé du programme présidentiel de François Hollande.
• A propos du Traité de Maastricht, qui préfigure le Traité de Lisbonne, il déclare : « Maastricht apporte aux dernières années de ce siècle une touche d’humanisme et de Lumière qui contraste singulièrement avec les épreuves cruelles du passé ».
• Lors du Congrès de Versailles en 2008, il vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne.
• Lors du vote qui permit la ratification du Mécanisme Européen de Stabilité, il s’abstient comme la plupart des parlementaires socialistes, permettant l’adoption du MES à la majorité absolue.
Il participe aux diners du CRIF, en particulier en 2003 où il est présent aux « 12 heures pour l’amitié France-Israël » avec François Hollande, Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Sarkozy, Pierre Lellouche et Benyamin Netanyahou (1er ministre de l’entité sioniste).
Il participe aux réunions du Groupe Bilderberg, notamment en 1992 aux côtés de Jacques Toubon, Ernest-Antoine Seillière, Philippe Villin, André Levy-Lang ou encore Bernard Arnault.
Membre du club Le Siècle.
 
Vincent Peillon - Ministre de l’Education Nationale :
 
• Son père fut banquier (directeur général de la Banque Commerciale d’Europe du Nord).
• Marié à la journaliste Nathalie Bensahel.
• Militant trotskyste à ses débuts.
• Soutien de Dominique Strauss-Kahn en 2011, il se rallie ensuite à François Hollande.
Sioniste, il est Franc-Maçon membre du Grand Orient de France. Il prône une « république spirituelle », considérant « la Franc-Maçonnerie et la laïcité » comme « religions de la république ».
• Il soutient la ratification du Traité de Lisbonne par la France, et milite pour le fédéralisme européen, et « une harmonisation politique, économique et fiscale au sein de l’Europe ». Au Parlement Européen, il défend les intérêts sionistes et collabore activement au projet de déstabilisation de la Syrie.
Membre du club Le Siècle.
 
Jean-Yves Le Drian - Ministre de la Défense :
 
Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France.
• Européiste, il se prononce en 2005 pour la ratification du Traité Constitutionnel Européen. En 2008, il avait menacé de quitter le PS si ses « camarades » ne ratifiaient pas le Traité de Lisbonne.
Milite pour une « harmonisation européenne des politiques de défense », donc pour la perte de la souveraineté militaire de la France ! (Pour un ministre de la défense, c’est gratiné !).
Sioniste, il est proche du CRIF. Le piratage de la base de données du site du CRIF mentionna Le Drian parmi la liste des utilisateurs abonnés.
Membre du club Le Siècle.
 
Stéphane Le Foll - Ministre de l’Agriculture :
 
Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France.
• Sioniste, déclare à propos du diner du CRIF « On n’avait pas de raison de dire non, c’est le genre de dîner où tout le monde va. (…) Le CRIF, on y est allé quasiment tout le temps, c’est comme ça, il y a des choses qui s’installent ».
• Il participe également au groupe de liaison CRIF-PS mis en place en 2006, aux côtés notamment de Richard Prasquier (président du CRIF), François Hollande, Razzye Hammadi, Malek Boutih.
• Il se prononce en faveur de la ratification par la France du Traité de Lisbonne.
• Il est l’un des rares parlementaires socialistes à avoir osé se prononcer pour le Mécanisme Européen de Stabilité.
• En février 2012, il déjeuna avec l’ambassadeur des Etats-Unis, accompagnés notamment de Michel Sapin.
 
Arnaud Montebourg – Ministre du Redressement Productif :
 
« Je n’ai pas oublié qu’il a immobilisé le parti pendant dix ans. Comment peut-il aspirer à diriger la France ? ».
« Hollande, c’est Flamby ! ». 
 
Franc-Maçon, membre de la French-American Foundation (fondation atlantiste).
• Il ne prend pas part au vote lors du Congrès de Versailles de 2008 qui modifia la Constitution pour permettre la ratification du Traité de Lisbonne.
• Lors du vote pour la ratification du Mécanisme Européen de Stabilité, à l’instar de la plupart des parlementaires socialistes, il s’abstient.
Lié au CRIF, en particulier par sa compagne Audrey Pulvar qui en est l’auxiliaire zélée.
Il a été condamné par le tribunal de grande instance de Paris pour avoir publiquement injurié d’« escrocs » les anciens membres de la direction de SeaFrance. Arnaud Montebourg a dû verser un euro de dommages et intérêts à Pierre Fa, Katherine Burro-Fleta, Jean-Claude Dechappe, Jean-Luc Drugeon et Vincent Launay.
 
Marisol Touraine - Ministre de la Santé :
 
Fille du sociologue Alain Touraine, aux accointances maçonniques de notoriété publique.
Elle est membre du club Le Siècle.
• Européiste, elle vote en 2008 pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne.
• Lors du vote pour la ratification du Mécanisme Européen de Stabilité, elle s’abstient comme la majorité des parlementaires socialistes, permettant ainsi son adoption à la majorité absolue.
• Membre de la French-American Foundation (fondation atlantiste).
 
Aurélie Filippetti - Ministre de la Culture :
 
• Participe aux diners du CRIF.
• Lors du Congrès de Versailles de 2008, elle vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne.
• Lors du vote permettant l’adoption du Mécanisme Européen de Stabilité, elle s’abstient.
Elle milite contre l’antisionisme et se revendique ouvertement sioniste.
 
Nicole Bricq - Ministre de l’Energie et du Développement Durable :
 
En 1991, elle soutient la Guerre du Golfe.
• En 2008, en tant que sénatrice PS, elle vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne.
• Elle s’est déclarée favorable à l’instauration du Mécanisme Européen de Stabilité, et s’est abstenue comme les autres parlementaires socialistes.
• Elle fit partie des signataires de la lettre ouverte envoyée à Nicolas Sarkozy, alors Président de la République, lui demandant de ne pas reconnaître l’État Palestinien à l’ONU.
Elle est membre du très sioniste Cercle Léon Blum.
 
Valérie Fourneyron - Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire :
 
•  Député-maire de Rouen, elle a défendu à l’Assemblée Nationale le monopole de la Française des Jeux lors des discussions sur l’ouverture à la concurrence des jeux d’argent et de hasard en ligne en 2009. Elle dépose ou co-dépose 310 amendements en ce sens. Problème : elle est surprise dans la loge privative de la Française des Jeux sur le Court Philippe Chatrier à Roland Garros alors que se tient à l’Assemblée les questions au gouvernement. Un bel échange de fond de court.
 
Jérôme Cahuzac - Ministre du Budget :
 
• Probable appartenance au Grand Orient de France.
• Frère d’Antoine Cahuzac, qui fut président du directoire de HSBC Private Bank France (avant d’être nommé en Janvier en tête d’une importante filiale d’EDF).
• Lors du vote de la réforme constitutionnelle de 2008 permettant la ratification du Traité de Lisbonne, il s’abstient.
• Lors du vote à propos du Mécanisme Européen de Stabilité, il s’abstient. Afin de « préserver la confiance des investisseurs », il se prononce pour une rigueur budgétaire, précisant que cet« objectif interdit la création de postes dans la fonction publique durant le prochain quinquennat ». Il fait de la« confiance des marchés » sa priorité.
En septembre 2011, il a commis une erreur en votant le plan d’austérité du gouvernement Fillon. Mieux, à cause de lui, le député de Corrèze François Hollande, qui lui avait confié sa procuration, a aussi voté pour. "Une erreur"  selon Cahuzac. Une erreur d’autant plus voyante qu’à part le gaffeur, tout le groupe socialiste avait voté "contre".
 
Delphine Batho - Ministre déléguée auprès de la Justice :
 
• Elle habite un 108 m2 pour 1524 euros par mois à Paris. Ce prix comprend un surloyer censé équilibrer la situation. Selon la député PS à l'indemnité mensuelle de 7 000 € brut, elle n’habite pas dans un logement social mais dans un « logement intermédiaire pour les salariés de catégorie moyenne, comme le système du 1% patronal ». Pour cette raison, la nouvelle ministre déléguée à la Justice, a toujours refusé de quitter ce logement au loyer très avantageux.
 
Yamina Benguigui - Ministre déléguée aux Français de l’étranger et à la Francophonie :
 
• Co fondatrice de la société de production nommée "Raya Films".
• Elle estime qu’« à qualité égale, priorité au beur puisqu’il a eu plus d’obstacles à franchir qu’un blanc de souche ».
Membre du club Le Siècle.
• Adjointe au maire de Paris, elle fut réputée pour son absentéisme. En mai 2010, un papier du Monde.fr notait qu’en 44 séances, l’adjointe avait été absente 10 fois. Elle était alors qualifiée par le "journal de référence" de "championne de l’absentéisme".
 
Najat Vallaud-Belkacem - Ministre des Femmes et porte-parole du gouvernement :
 
• Depuis décembre 2007, elle fait partie des 37 membres du Conseil consultatif des Marocains à l'étranger (CCME) directement nommés par Mohammed VI, où elle perçoit des émoluments de complaisance dont le montant est presque un secret d’Etat. Dans une interview à Bladi.net, elle expliquait sans ciller que ce conseil « s’exprimera d’abord sur les sujets dont [il] sera saisi par "Sa Majesté" en faisant valoir un point de vue de Marocains de l’étranger, et pour ce qui me concerne de Franco-Marocaine engagée dans la vie politique française ».
A ces allégations, Najat Belkacem n’a pas tardé à répondre. Contactée par AFP, elle a tout de suite infirmé les propos tenus par la députée UMP, disant qu’elle a fait partie du CCME « entre décembre 2007 et décembre 2011 ».Le mandat du CCME devait prendre fin et le Conseil devait être renouvelé en décembre 2011, mais jusqu’à ce jour, rien n’est fait. Les membres sont dans le flou et il semblerait que le président n’ait pas encore envoyé ses avis au roi. Donc, que Najat Vallaud-Belkacem dise ne plus être membre du CCME, ce n’est pas mentir, mais ce n’est tout à fait clair, à moins qu’elle n'ait démissionné directement. Des points sur lesquels elle n’a apporté aucune précision.
Bizarre non ? Avec ces informations nous sommes amenés à nous poser des questions. Ce n'est pas tant la double nationalité mais le fait d’affirmer son allégeance au roi du Maroc ! Dossier à suivre....
 
Source : egaliteetreconciliation.fr
Source : metrofrance.fr
Source : lagauchematuer.fr

Publié dans Politique

Commenter cet article