Science : L'influence du soleil sur le moral

Publié le par La vérité depitée

Le soleil permet à notre peau de créer de la vitamine D

 

Substance indispensable au corps humain, la vitamine D est naturellement synthétisée au niveau de la peau grâce à l’action des rayons UV du soleil. Comment cela fonctionne ? Voici quelques éléments pour bien comprendre que le bronzage n’a pas que des bienfaits esthétiques…

 

En hiver, un peu partout en France, le manque de soleil nous pèse un peu, beaucoup parfois. En dehors du fait de ne plus ressentir un sentiment de chaleur, c’est bien le moral mais aussi la santé qui subissent la saison froide et obscure. Par exemple, l’absence de rayons UV nous prive de vitamine D, substance vitale qui possède de multiples effets physiologiques.

 

Car plus de 90% des besoins en vitamine D proviennent du soleil et de ses rayons. De ce fait, près de trois Français sur quatre sont en carence ce qui peut augmenter les risques de fragilité osseuse et de maladies chroniques. Autant dire que, une fois l’été arrivé, le bronzage revêt une importance capitale…

 

Par Nicolas Schmit

Source : www.vivolta.com

 

    vitamine D

 

Le blues de l’hiver en Finlande

 

[…] Nous voilà donc dans le noir et ce pendant des mois … Mon horloge interne est perturbée et mon rythme biologique confus. Pas étonnant que soudainement les autochtones ont tous la même envie: fuir le pays pour des terres moins hostiles aux rayons du soleil.

Eh oui, Novembre va mal et nous aussi […] La diminution de la luminosité et la grisaille climatique freinent soudainement mon envie de sortir et mes activités extérieures. C’est ce qu’on appelle ici la « dépression saisonnière » ou encore « le blues de l’hiver ».

Ce blues est probablement ressenti dans beaucoup de pays. Cependant, la Finlande semble en être l’épicentre. Une grande partie de la population Finlandaise est touchée par ce fléau (12% selon les statistiques, contre 3-4 % en France). […]

Moi aussi, j’ai le moral à zéro, des fringales régulières, l’envie de dormir beaucoup plus que d’habitude et que nécessaire. En plus de cela, j’éprouve un manque d’intérêt général, je suis nostalgique. J’éprouve des difficultés à me concentrer, un sentiment d’isolement et des idées bien noires me viennent à l’esprit. Comme si ça ne suffisait pas, il semble que les microbes profitent de cette période d’affaiblissement physique et moral pour tenter de m’attaquer.

 

La responsable de cette dépression saisonnière est une hormone secrétée par notre corps: la mélatonine. Son taux varie en fonction de notre exposition au soleil. Des techniques telles que la luminothérapie et la photothérapie (sources de lumière artificielle intense) permettent de lutter, efficacement je ne sais pas car je n’ai pas essayé, contre la dépression. […]

 

Source: finlandssecrets.unblog.fr

 

   

     

La luminothérapie

 

Les recherches montrent que le métabolisme de la mélatonine (hormone du sommeil) est déréglé chez les personnes souffrant de dépression saisonnière.

Chez ces individus, il est observé un taux de mélatonine particulièrement élevé durant le jour. Ceci expliquant la fatigue durant la journée. La stimulation, le matin, des cellules ganglionnaires de la rétine (photorécepteurs non-imageants) permet de bloquer la transformation de la sérotonine en mélatonine durant le jour et donc la sécrétion de la mélatonine par l'épiphyse (glande pinéale).

De plus, il y a une « reprogrammation » de l'horloge biologique permettant une sécrétion normale de la mélatonine la nuit en fonction des phases du sommeil.

 

Activité physiologique de la lumière

 

Par son inhibition de la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance. Elle régule l'horloge biologique et améliore la synchronisation des rythmes biologiques : ce qui entraînera une meilleure forme et une meilleure énergie vitale. Elle stimule les régions de la base du cerveau et augmente le niveau de sérotonine (neurotransmetteur) qui a un effet antidépresseur et régulateur de l'appétit.

 

Source : fr.wikipedia.org

Publié dans Science

Commenter cet article