Science : Le Linceul de Turin authentifié

Publié le par La vérité depitée

bff.jpg

 

 

Révélation - L’authenticité du Linceul de Turin démontrée par la science

 

Chacun des éléments qui allaient jusqu’à présent à l’encontre de l’authenticité du linceul (notamment la datation au Carbone 14), sont ici invalidés. En dépit de ces faits, le débat reste bien entendu ouvert. Ce sujet suscite toujours autant de passion et de mystère et ce, malgré les résultats concrets et factuels de la science. Il y aura visiblement toujours 2 camps statuant sur ce Linceul : les partisans de son authenticité et les sceptiques optant pour un faux médiéval malgré quantité de preuves contraires. L’acceptation officielle et publique de son authenticité serait comparable à un coup de massue dans le monde des religions et des croyances de chacun, puisque l’on aurait là une preuve tangible pour tous de la véracité du christianisme (sans même parler des tentatives de clonage pouvant en résulter…). Les retombées seraient considérables à tous les niveaux, d’où l’extrême sensibilité du sujet et l’immense prudence de l’église. Mais il ne s’agit pas ici de rentrer dans un débat d’opinion ou religieux mais uniquement de se concentrer sur les faits scientifiques menant naturellement à la conclusion finale de l’authenticité du linceul de Turin. Nous verrons brièvement dans cet article les étapes aboutissant à une telle conclusion en rapport et en appui direct avec le montage vidéo proposé. Une telle conclusion s’imposant pour tout esprit honnête, les conséquences dans la vie de chacun peuvent être conséquentes, nous en convenons. Mais si ce Linceul est authentique et correspond bien à la personne de Jésus Christ, chacun à le droit de savoir, puisque Jésus lui même prêchait la vérité pour tous les hommes, sans favoritisme, et en toute transparence. Il ne faut donc pas retenir la vérité captive de l’injustice comme a dit l’apôtre Paul il y a près de 2000 ans. Bien sûr, il est évident que la foi d’un croyant n’a guerre besoin du Linceul de Turin pour rentrer dans la réalité divine. Cependant, la confirmation scientifique du pilier du Christianisme mérite d’être annoncée à chacun, car le Linceul n’est pas destiné qu’aux croyants, loin de là…

 

Très sceptique au départ sur la véritable authenticité du Linceul de Turin, voici les 7 principaux points ayant poussé Prisedeconscience à créer cet article qui démontre clairement l’authenticité du Linceul :

 

1) L’image imprimée en négatif sur le Linceul de Turin est absolument unique et n’a aucun équivalent proche, sur les 5 continents, et dans toute l’Histoire.

 

2) Ce Linceul est l’énigme archéologique et scientifique la plus étudiée au monde.

 

3) Après des dizaines d’années d’études par des centaines de spécialistes, le Linceul reste un mystère absolu pour les scientifiques qui sont incapables de donner la moindre explication rationnelle de son origine.

 

4) La démonstration scientifique présentée au Symposium de Paris et de Rome (1989 et 1993) par Arnaud UPINSKY et portant sur l’ultime évaluation de l’authenticité du Linceul, a été proclamée à l’unanimité par tous les scientifiques présents. La conclusion unanime des 57 intervenants scientifiques du monde entier tombe : L’homme du Linceul ne peut être que Jésus de Nazareth. (Arnaud UPINSKY est mathématicien, épistémologue et spécialiste du Linceul de Turin.)

 

5) Sur la tunique d’Argenteuil (autre relique qui serait le vêtement porté par Jésus avant de monter sur la croix), les auteurs ont retrouvé à sa surface des pollens de deux espèces particulières de tamarin et de pistachier qui ne se rencontrent qu’en Palestine, espèces que l’on a aussi retrouvées sur le linceul de Turin et sur le suaire d’Oviedo (dernière relique qui serait une sorte de grand mouchoir utilisé pour essuyer le visage du Christ après le supplice de la croix). Ils ont également analysé le sang présent sur la tunique ; il est de groupe AB, le plus rare (4 à 5 % de la population mondiale), groupe auquel appartiennent aussi les sangs analysés sur le linceul de Turin et sur le suaire d’Oviedo. Enfin, les études d’ADN ont montré que le sang était d’un individu de sexe masculin et d’origine ethnique juive moyen-orientale et plus incroyable encore, le sang était également identique au sang miraculeux coulant sur les statuettes de la vierge ou sur les tableaux représentant Jésus Christ.

 

6) Les nombreuses caractéristiques uniques, notamment la tridimensionnalité et l’impression-retrait-sans-contact, sont spécifiques au Linceul et sont irreproductibles.

 

7) La seule explication plausible prenant en compte un à un tous les paramètres irréfutables de chaque spécialité scientifique étudiant le linceul, est d’admettre que l’image s’est formée par une sorte de rayonnement que pourrait provoquer une “dématérialisation” (phénomène explicable scientifiquement). Avec les termes de l’époque, la dématérialisation correspondrait donc naturellement au miracle de la Résurrection du Christ. Avec cette hypothèse tout s’explique parfaitement. Sans elle, il n’y a aucune explication. Mais nul n’est obligé de croire à une preuve si contraignante soit elle. Tel est le mystère de la liberté.

 

Source : www.prisedeconscience.org

 

Autres sur le sujet :

Vidéo : http://youtu.be/RUZlppbXIwU

Livre : Jean-Christian Petitfils - Jésus

Publié dans Science

Commenter cet article