Science : Le plus gros dinosaure à plumes découvert en Chine

Publié le par La vérité depitée

Vue d'artiste d'un groupe de <i>Yutyrannus huali </i>dans leur environnement du crétacé.
C'est une sorte de poussin géant, cousin du Tyrannosaurus rex, qui vivait il y a entre 146 et 100 millions d'années. Mesurant 9 mètres de long pour un poids estimé à 1 400 kg, c'est le plus gros dinosaure à plumes jamais exhumé. Et les fossiles des trois spécimens découverts sont dans un état de conservation remarquable, offrant ainsi un luxe de détails pour le plus grand bonheur des paléontologues. Il a été baptisé Yutyrannus huali, d'après le chinois mandarin yu, «plumes», du latin tyrannus, «tyran» et du mandarin huali, «beau». Voici donc le «tyran à belles plumes».
 

L'histoire commence quand un chasseur de fossiles présente ses dernières trouvailles aux responsables de deux musées chinois consacrés aux dinosaures. Ceux-ci les achètent et commencent leur étude. Les fossiles viennent d'une région chinoise, la province de Liaoning, au nord de Pékin, près de la Corée du Nord, mondialement célèbre pour son abondance en fossiles de dinosaures et autres animaux.

 

Les trois spécimens ont des fémurs longs de 61 à 85 centimètres, qui dépassent nettement en taille les fémurs de la grande majorité des autres tyrannosauroïdes de la même période. Par comparaison, les fémurs de  T. rex  connus vont de 25 à 134 cm.

Si le Yutyrannus ressemble fort, morphologiquement, aux autres tyrannosauroïdes, un crâne comparable et trois doigts à chaque patte, il en diffère surtout par les plumes en filaments qu'il portait, d'une longueur de 15 à 16 centimètres. «En fait, elles ressemblaient davantage au duvet d'un poussin moderne qu'aux plumes rigides des oiseaux adultes d'aujourd'hui», détaille le professeur Xing Xu, spécialiste des vertébrés à l'Institut de paléontologie de Pékin, qui a dirigé l'étude publiée ce mercredi dans la revue britannique Nature.

 

Pour ces spécialistes, le fait d'avoir développé ce duvet de plumes pourrait être lié aux conditions climatiques qui, pendant la période où vivait les Yutyrannus, était inhabituellement froides. Au crétacé inférieur (de 146 à 100 millions d'années), la température devait être de 10°C, contre 18°C environ en moyenne pendant le reste du crétacé.

Et il est très probable que ce dinosaure, vu sa taille et son poids, ne pouvait pas voler. Pour Christian de Muizon, paléontologue au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, «cette étude confirme que de nombreuses espèces de dinosaures avaient des plumes. Peut-être pas sur tout le corps, mais même T. rex en avait peut-être un peu. Ce n'est pas pour cela qu'ils volaient, mais c'est sans doute de là que proviennent les oiseaux».

 

Par Jean-Luc Nothias

Source : lefigaro.fr

Publié dans Science

Commenter cet article