Spectacle : A Bastia, Stéphane Guillon n'accepte pas de voir un handicapé

Publié le par La vérité depitée

    http://img809.imageshack.us/img809/8649/guillon.jpg 

 

Avant le spectacle qu’il avait donné le 26 mai dernier, l’humoriste, gêné par la présence d’un jeune homme en fauteuil roulant, l’avait fait déplacer dans les coursives du théâtre de Bastia loin de son regard. Selon Guillon, il allait empêcher les « valides » de rire.

 

Contacté, l’humoriste réfute cette version des faits. « Je suis arrivé très tard à Bastia du fait de la forte circulation. J’ai été informé à la dernière minute qu’il y avait un handicapé placé tout près de la scène. J’ai alors demandé à ce qu’il soit placé dans la salle et que cette mesure soit gérée le mieux possible. Je ne voulais pas qu’il soit mal à l’aise et que le public soit dérangé par sa présence sur un fauteuil roulant. »

 

http://img850.imageshack.us/img850/123/17220567.jpg

 

Christian Badoual, ici en compagnie de son amie Marie, affirme que Stéphane Guillon a reconnu être à l'origine de cette demande et se serait justifié en déclarant que la présence d'une personne handicapée peut gêner les personnes « valides » et les empêcher de rire.

 

Dans son témoignage, qu’il a posté sur le mur du groupe « Pour l’accessibilité des lieux publics corses en fauteuil roulant », Christian raconte : « A notre arrivée, l’équipe du théâtre et de la sécurité sont à côté de nous, et discutent. Apparemment il y a un problème, le problème, ce serait nous. Le régisseur de Stéphane Guillon arrive et dit clairement à tout le monde que nous ne pouvons rester là, car (…) cela va troubler l’humoriste et lui faire perdre le fil de son spectacle. Ce monsieur a alors dit que si je restais à cette place, le spectacle serait purement et simplement annulé sur décision de Stéphane Guillon lui-même. »

 

Après plusieurs allers-retours dans la loge de Stéphane Guillon, « le régisseur est revenue et a demandé à ce que je sois placé dans les coursives, à l’abri du regard de Stéphane Guillon », poursuit-il. (…)

 

Source : Corse Matin

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article