Justice : Une nouvelle victoire judiciaire pour Dieudonné

Publié le par La vérité depitée

Au prix d'une bataille de plusieurs mois, Dieudonné a obtenu gain de cause et pourra se produire ce soir en Dordogne. Un imbroglio qui renforce sa légende controversée.

 

Ses imitations, sa présence sur scène, ses mimiques ou son jeu avec le public font de Dieudonné un artiste au talent indéniable.


Il ne laisse pas indifférent

 

« Ferme-la ! », c'est pourtant ce que rêvent de dire à l'artiste ses nombreux détracteurs. « Antisémite », « raciste », « négationniste », les qualificatifs ne tarissaient pas hier, sur notre site Internet, où le moindre papier sur Dieudonné M'Bala M'Bala suscite près d'une centaine de commentaires à chaque publication. Preuve que le sujet ne laisse pas indifférent.

Ses principaux opposants se heurtent à la sacro-sainte liberté d'expression, brandie en étendard par les supporteurs de l'humoriste. Vaste débat, auquel s'est attaqué Dieudonné lui-même, voilà deux ans, dans le livre « Peut-on tout dire ? », coécrit avec Bruno Gaccio, l'ancien auteur des « Guignols de l'info ». Une question qui semble aussi simple que de résoudre le conflit israélo-palestinien…

 

L'obsession antisioniste

 

Pour beaucoup, la scène serait le théâtre de toutes les libertés. Ardents pourfendeurs de Dieudonné, les anciens combattants et la section de la Ligue des droits de l'homme de Chancelade et Périgueux ne sont pas loin de penser la même chose, puisqu'ils ont considéré que « la défense de la liberté d'expression impose de ne pas demander d'interdiction du spectacle ». Tout en appelant à manifester pacifiquement contre celui qu'ils considèrent comme le ménechme du négationniste Robert Faurisson.

Un homme de 83 ans que l'humoriste n'avait pas hésité à faire monter sur scène, lors d'une représentation d'un de ses spectacles en 2008, afin de lui remettre le prix de l'« infréquentabilité ». Dieudonné endosse ainsi son costume favori, celui du provocateur outrancier. À ceci près que, quand ce même Robert Faurisson en vient à s'exprimer sur les planches, on est loin du domaine de la bouffonnerie. Et Dieudonné, antisioniste obsessionnel, de devenir le vecteur de communication d'une cause qui semble souvent lui échapper. En témoignent les nombreuses vidéos qui le concernent sur les sites de partage en ligne.

 

L'homme et l'artiste

 

Il est regrettable à ce sujet que Dieudonné, qui se pose souvent en victime d'un boycott médiatique, ait décliné à plusieurs reprises de nous accorder un entretien. Est-ce un refus de l'homme ou de l'artiste ? La distinction s'impose. Notamment lorsque l'ancien compère d'Élie Semoun pousse la transgression au point de choisir Jean-Marie Le Pen comme parrain de sa fille.

Réalité ou simple coup de com, cette prise de position, comme beaucoup d'autres, cultive le flou sur les pensées de ce militant de 46 ans. Un flou qu'il se plaît à entretenir pour aller au bout de sa logique. Mais qui parasite la qualité de son dernier spectacle, véritable pamphlet contre toutes les religions, autant que son indéniable talent. Dommage, car l'artiste Dieudonné est hilarant. L'artiste.

 

Source : www.sudouest.fr

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article