International : La vérité sur les FARC

Publié le par La vérité depitée

On entend souvent parler des FARC aux infos, mais qui sont-ils vraiment ?

 

Tous ce que vous voulez savoir sur les FARC se trouve sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Forces_arm%C3%A9es_r%C3%A9volutionnaires_de_Colombie

 

Les FARC sont des héritières des soulèvements de 1948 ; ce sont des militants de gauche qui ont fondé ce groupe. Leur inspiration est directement marxiste avec une tendance léniniste (la lutte armée). Ils s’appellent d’ailleurs entre eux camarade et non compagnon comme les autres groupes de guérillas. Leur objectif était la prise de pouvoir par la lutte armée pour établir un régime socialiste tel qu’on les a connus dans les années soixante, avec une réforme agraire radicale. Leur but est maintenant plus modeste, elles désirent une profonde réforme sociale et une réelle démocratie.

 

Pour les combattants les armes ne sont pas un but en soi; comme le dit Raul Reyes, un des dirigeant des FARC: « Pour nous, la paix est fondamentale! Mais alors une paix avec justice sociale et liberté, une paix sans faim, […], sans ingérence des Etats-Unis ni d’une autre puissance dans les affaires internes de notre pays ».

 

L’idéologie a très peu évolué depuis la chute de l’URSS. Ils tentent de renouveler leur image par des conférences à travers le monde, cependant leur discours est le même depuis quarante ans. En de nombreux points il paraît un peu périmé. Les problèmes colombiens n’ont guère évolué depuis quarante ans, le monde, par contre, a changé.

Leurs moyens militaires les différencient d’autres guérillas. Les FARC sont aujourd’hui considérées comme une organisation. Dans un langage concret cela veut dire que si le chef est tué ou emprisonné le mouvement n’aura aucun mal à continuer sa lutte. Contrairement au groupement de paramilitaires ou à l’ex guérilla péruvienne, le Sentier Lumineux, qui a disparu lors de l’arrestation de son chef.

Les FARC-EP ont une véritable armée qui serait composée d’environ 20’000 hommes (jusqu’à 50 000 selon certaines estimations). Tous ces hommes sont répartis sur une soixantaine de fronts différents dans presque toute la Colombie. Il existe aussi des structures urbaines dans les principales villes.

Source : www.ikiru.ch

Publié dans International

Commenter cet article

gloupitch 01/06/2012 08:57

Pauvre article : toute force qui s'oppose au régime libéral et pseudo démocratique constitue un polpot des temps moderne, dangereux marxiste qu'il faut abattre...entendez par là éliminer ou
discréditer.
Ne vous êtes vous pas demandé pourquoi se fait il que dans ce beau pays qu'est la Colombie ces personnes résistent toujours. Vous dites que les pb n'ont pas changé en Colombie en 40 ans : pourquoi
selon vous ?
Vous dites que "le monde a changé" et on sent alors pointer une nette orientation néolibérale (il faut s'adapter au monde qui change, réduire les services publics, flexibiliser le marché du
travail, privatiser les services publics...etc).
Que savez-vous de la gouvernance d'URIBE et de la complicité criminelle des USA dans ses accessions aux pouvoirs et sa politique ultra libérale appliquée au détriment du peuple colombien ?
Facile de juger depuis votre suffisance oiccidentale...Et H. CHAVEZ doit être aussi surement considéré par vous comme un dangereux marxiste à abattre, idem pour l'Argentine et d'une manière
générale tous les pays qui ont lutté pour se défaire des chaines de la dette (FMI) et de la faim (et par là même de l'impérialisme américain anti démocratique).
Un minimum de renseignement est nécessaire lorsque l'on aborde ce type de sujet.
Cdt